Kurt Johannessen

To Keep a Dead Fly in the Hand just in front of a Glacier, 2009, photo Torill Nøst

L’être humain a-t-il la capacité à se penser eau, roche ou encore air ? Oui, semble nous glisser Kurt Johannessen (né en 1960 en Norvège) à travers nombre de ses performances. S’intéressant aussi bien à la physique qu’aux mathématiques ou à la poésie, l’artiste use des uns et des autres à travers son corps même cheap jumpers for sale. Il apparaît souvent pieds nus, vêtu d’un seul costume noir et développant des gestes simples. Cependant, si la présentation est si épurée, c’est pour mieux faire ressortir ces gestes, déployés avec lenteur, précision et étrangeté. Comme un langage dont le sens nous échapperait, ces mouvements du corps nous ramènent à une physique du concret : l’espace qui nous sépare et nous relie, la sensation d’être touché, dans son corps et dans ses sentiments, le bien précieux d’exister.

Emeline Eudes

http://www.zeth.no